Ils nous ont quittés

Sentinelles fidèles, qui, depuis 94 ans et en dépit des aléas de l’histoire, ont mis un point d’honneur à ce que la « Flamme du souvenir » éclaire notre route, surtout quand les temps étaient troublés !

Sentinelles du soir, qui, chaque jour à la tombée de la nuit, quelles que soient les circonstances, veillent à ce que la « Flamme de la Nation » soit ravivée !

Sentinelles de la mémoire, qui chaque jour rappellent à nos concitoyens et à tous les élèves qui viennent raviver la Flamme, le prix de la paix et de la liberté.

Sentinelles de l’invisible, qui disent continuellement aux Français que ceux qui sont morts ne sont pas morts pour des pierres mais pour des cathédrales, qu’ils ne sont pas morts pour une foule anonyme, mais pour un peuple vivant, qu’ils ne sont pas morts pour rien, mais pour que les générations suivantes puissent vivre librement et en paix !

Vos derniers compagnons de route, les commissaires à la Flamme, reprendront ce vieux chant militaire en pensant à vous : « Il a servi honnête et fidèle » !