Le site

Au XVIIème siècle, l’avenue des Champs-Élysées n’est pas la voie triomphale que nous connaissons aujourd’hui ; la place de l’Étoile où s’élève l’Arc n’est quant à elle qu’une simple colline, la colline de Chaillot.
Avec le nouvel aménagement du Palais du Louvre (1665-1670), Louis XIV ordonne qu’une avenue soit  tracée dans le prolongement du jardin des Tuileries pour faciliter la sortie de la capitale en direction du château de Saint-Germain-en-Laye, résidence du Roy. Elle est interrompue par un rond-point, l’actuel rond-point des Champs-Élysées.
Au XVIIIème, une  immense place circulaire est créée à cet endroit, la future place de l’Étoile devient ainsi un lieu de promenade à la mode avec ses cafés et ses guinguettes.

En 1852, le baron Georges Eugène Haussmann est chargé par Napoléon III de l’aménagement urbanistique (embellissement et assainissement) de la capitale. Il confie à l’architecte Jacques Ignace Hittorf les travaux d’aménagement aux alentours de l’Arc. Douze avenues et rues formant une étoile autour de l’Arc sont tracées et des hôtels particuliers sont construits au croisement de ces avenues. Achevés en 1869, ces travaux sont un des symboles de l’embellissement haussmannien du XIXème siècle à Paris.

En 1970, la place de l’Étoile change de nom et devient la place Charles de Gaulle.