La construction

C’est au lendemain de la bataille d’Austerlitz que Napoléon Ier ordonne, le 18 février 1806, la construction d’un arc de triomphe sur la place de l’Étoile à Paris pour commémorer les victoires de ses armées.

L’architecte Jean-François Chalgrin est chargé de réaliser les plans du monument mais il meurt en 1810 et plusieurs architectes prennent la relève, tel Louis-Robert Goust. Interrompus sous la Restauration (1814- 1830), les travaux reprennent en 1830 avec l’architecte Guillaume-Abel Blouet. Commencée le 15 août 1806, la construction du monument, dédié aux armées de la Révolution et de l’Empire, s’achève trente ans plus tard le 29 juillet 1836, sous le règne de Louis-Philippe.

L’Arc est classé monument historique depuis le 6 février 1896. Il est, aujourd’hui, le monument qui symbolise le mieux Paris dans le monde entier, avec la tour Eiffel et le palais du Louvre.

 

Jean-François Chalgrin (1739-1811)

Membre de l’Institut, élève de l’architecte Boullée, Chalgrin fut l’architecte de Louis XVI et du futur Louis XVIII. Il participa aux travaux d’aménagement du Collège de France et du Palais du Luxembourg à Paris. Il fut l’architecte de l’église Saint-Philippe-du- Roule (8ème arrondissement).